#Généathème 08/2021 : Marie DIONNET et Marie MONDON, vous êtes des implexes !

Pour ce généathème d’Août 2021 proposé par la communauté Geneatech, je vais compléter mon tout premier article de blog qui mentionnait pas moins de 5 cas d’implexes dans l’ascendance de mon AGM Florentine MOTTEAU (sosa 9, voir ici) et repérés ci-dessous :

Localisation des 5 implexes

J’avais pris l’exemple de l’implexe N°5 constitué de Marie DIONNET (sosa 289) et Charles MOTTEAU (sosa 288). C’est Louis MOTTEAU (sosa 18), le père de Florentine qui possédait ce cas sur 3 de ses branches ascendantes.

Je vous propose dans cet article d’examiner l’implexe N°3 occupé par Marie MONDON (sosa 2471 et 1237) et ses 2 époux, Jean GUINAULT (Sosa 2470) et François JOSIERE (sosa 1236). C’est Marie LARDEAU (sosa 77), une des AGM de Florentine, du côté maternelle, qui est devenue le fruit de cet implexe à la fois en génération 8 et en génération 9.

Marie DIONNET, Marie MONDON, Marie LARDEAU : une histoire de Marie mais aussi d’implexes !

Marie LARDEAU est née le 13 février 1809 à Rosnay dans l’Indre, fille de Pierre LARDEAU (°06/02/1787 † 03/04/1866) et DORé Solange (°01/03/1792 †02/05/1850).
Elle est l’ainée d’une fratrie de 10 enfants à la parité exemplaire : 5 filles et 5 garçons, tous nés à Rosnay (entre 1787 et 1824) sauf les 2 derniers nés à Migné respectivement en 1826 et 1828.

Ce que je trouve assez « cocasse » dans la branche paternelle de Marie LARDEAU, c’est que Marie MONDON est à la fois AAGM maternelle et AAAGM paternelle.

Côté branche maternelle de Marie LARDEAU, c’est pas mal non plus …

… Avec ces 16 AAAG-Parents maternels dont 3 portent le patronyme GUINAULT, nous avons un autre implexe !
Je sais que :
Marie GUINAULT, fille de Jean GUINAULT et DECORY Marie (tous deux décédés en 1723) épouse Mathurin PENIN le 15/02/1706. Elle n’est pas la sœur de Jean GUINAULT, fils de Silvain GUINAULT et Angélique LOUAGE (implexes N°2 du diagramme présenté en début d’article).
Jean GUINAULT et Magdelaine GUINAULT sont non seulement frères et sœurs mais se sont aussi mariés le 04 septembre 1690 à Migné.
Sur cet acte Jean GUINAULT se marie à une certaine « Marie » dont le nom est malheureusement caché. Le même jour donc Magdelaine épouse Georges SALé, ce qui m’a amené à cette forte hypothèse sur l’identité de Marie MONDON.

Marie MONDON est née vers 1676. Elle épouse, comme on l’a vu, Jean GUINAULT d’environ 10 ans son aîné, le 04 septembre 1690 à Migné.
De cette union naîtront 3 enfants :
– Magdelaine (°26/09/1697, †08/07/1763, sosa 1235),
– Denis (°16/01/1700, †27/01/1700)
– et Jean (°12/04/1701, †24/01/1742, sosa 1242).

Jean GUINAULT décèdera avant le 23/10/1703, date à laquelle Marie épouse en secondes noces François JOSIERE (dates de baptême & décès à chercher) et où elle est bien dite veuve de Jean GUINAULT, la boucle est bouclée.

De cette seconde union naîtront 4 enfants :
– Georges (°23/11/1704)
– Silvin (°19/03/1707)
– Jean (°15/01/1710)*
– et Jean (° vers 1716, † avant le 11/02/1779, sosa 618)*
(*) il est possible que ce soit le même Jean ou que le premier soit décédé suffisamment jeune pour que le second hérite du prénom …

Marie MONDON décède à Migné, village de la Verrerie, le 13/10/1746, à l’âge d’environ 70 ans.

Discussion/réflexion sur la numérotation Sosa

Ce qui est assez « marrant » sur Ancestrologie c’est que Marie MONDON est notée comme Sosa 1237 et quand je regarde sur Geneanet elle est notée de la même manière. Au moins les 2 applications sont logiques mais cela aurait été pas mal de faire apparaître le fait qu’elle porte en fait 2 numéros Sosas.

Après une recherche sur les forums, il semble que Geneanet, Geneatique et Ancestrologie ont choisi d’afficher le plus petit numéro sosa … apparemment c’est une convention.

Sur Ancestrologie, on peut faire une recherche par numéro de sosa (menu « Individus » puis « Rechercher »), quand je tape 1237 je trouve Marie MONDON mais quand je tape 2471 qui est le numéro de sosa qui lui est naturellement attribué, l’application n’affiche rien. C’est bien dommage 😦

En revanche, sur Geneanet, la recherche avec les 2 numéros sosas fait bien apparaitre Marie MONDON. Ouf l’honneur et l’histoire familiale de Marie sont sauves !

Je me pose quand même une question (ou plutôt un nœud au cerveau) sur la numérotation Sosa des parents de Marie Mondon … un petit zoom :

Partant du fait que Marie MONDON est ma sosa 2471, j’en déduis que les parents de Marie sont mes sosas 4942 et 4943.
Maintenant si l’on acte que Marie MONDON est ma sosa 1237, alors ses parents sont mes sosas 2474 et 2475.

Conclusion : les ascendants de Marie MONDON porteront officiellement 2 numéros de sosa selon l’angle par lequel on regardera les branches. Imaginons une seconde qu’il y ait plus d’implexes que cela, alors ce sera 3 voire plus encore de numéros attribués à une même et seule personne !

Pour terminer cet article, je vous propose de lire celui de Tony Neulat sur les implexes qui est fort bien écrit et instructif. Je remercie au passage mes « Marie » qui m’ont donné l’occasion de présenter au final les implexes N°2 et N°3 de Florentine MOTTEAU et d’une réflexion sur la numérotation sosa.

Me reste donc à illustrer géographiquement cet article dont les radicules se situent principalement à Migné dans l’Indre et où, de la naissance de l’implexe Marie au décès de Marie LARDEAU, deux siècles se sont écoulés.

Une réflexion au sujet de « #Généathème 08/2021 : Marie DIONNET et Marie MONDON, vous êtes des implexes ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s