Archives quotidiennes :

Ancestrologie #3 : Enrichir la fiche individuelle

Le précédent article Ancestrologie #2 a présenté l’interface générale de navigation et nous avons commencé à créer les fiches individuelles de Fernande Gabrielle POIRIER et Louis Auguste CHESNEAU mes AGP maternels en y intégrant un média, celui de leur livret de famille.
Dans cet article, je propose de continuer à enrichir la fiche de Fernande en parcourant les onglet de la fiche Individu :
– définir le sosa,
– visualiser l’arbre de l’individu,
– les Notes et les Sources,
– gérer les domiciles,
– voir les actes et leur statut,
– voir le chemin de vie,
– une autre manière de Naviguer avec plus d’infos,
– un focus sur les évènements de la vie de l’individu
– et enfin ajouter une photo d’identité (ou toute autre image) à l’individu.

Définir le Sosa

Aller dans le menu Individus => Renumérotation SOSA …

Choisir l’individu qui sera le Sosa 1, on recherche dans la table alphabétique le patronyme puis le sosa que l’on veut voir apparaître en N°1. Ici on sélectionne Fernande et on valide en cliquant sur « Renuméroter« .

Ancestrologie indique qu’il va ajouter l’individu dans le menu « Favoris » notamment permettant de remonter très vite au Sosa N°1. Cliquer sur Ajouter.
Puis, il propose d’effectuer le calcul de consanguinité, cliquer sur Oui.

Chose intéressante, on remarque que les noms/prénoms de Fernande et de ses parents sont de couleur verte et non plus rose et bleu pour distinguer les genres. Cette couleur sera le fil d’ariane des sosas permettant une navigation plus fluide de génération en génération.
Apparaissent également, le numéro de sosa et le numéro de la génération de Fernande, ainsi que le pourcentage de consanguinité.

Visualiser l’arbre de l’individu

L’onglet « Arbre » est sympa à utiliser pour naviguer dans l’ascendance et la descendance. On peut zoomer sur l’arbre, choisir le nombre de générations à visualiser, etc. Ces possibilités figurent en haut à droite de la fenêtre (on ne les voient pas sur ma capture d’écran).
En double-cliquant sur un individu, on accède directement à sa fiche. Une autre manière de naviguer.
Petit clin d’oeil : on voit Marie ROINGEARD, l’aïeule (génération G7) de Fernande, qui a fait l’objet d’un article dernièrement sur les mariages multiples.

Ajout de médias pour se préparer à citer les sources

Comme nous sommes dans l’onglet « Identité », restons-y !
Dans l’évènement Naissance, on remarque un symbole type post-it à coté du C (acte à chercher); ce symbole signifie que l’on a mis une note dans l’évènement.
Double-cliquer sur l’évènement de naissance.
Dans le menu déroulant des actes, sélectionner « Acte Trouvé » qui va faire apparaitre le petit appareil photo en rouge juste à droite.
Puis « Ajouter une image à cet acte…« .
C’est le même topo que lorsque l’on a ajouté le livret de famille dans le précédent article.

Je vous fait grâce de la recherche dans les archives départementales de l’Indre et Loire, l’acte de naissance se trouve à la cote 6NUM8/261/321 page 173/322 .
Organisation personnelle :
J’ai sauvegardé le fichier téléchargé sur les archives dans mon répertoire favori sous un nom assez explicite permettant de repérer l’archive, la cote, la page, le type d’acte, l’individu et la date de l’évènement :
AD37_Tours_6NUM-261-321_173_NAISS_Poirier Fernande_25-07-1894.jpg
Je me suis créé au fil des ans une typologie des actes pour le nommage de mes fichiers :
– NAISS (acte civil de naissance) et BAP (acte relifgieux de baptême)
– MAR pour mariage
– DEC (acte civil de décès) et INH (acte d’inhumation)
– REC pour le recensement et MATR pour les registres matricules
– etc

Donc, revenons à nos moutons, enfin à cet acte de naissance de Fernande que nous allons ajouter à la bibliothèque multimédia qui vient de s’ouvrir.
On va charger l’acte en cliquant sur Fichier, mettre un petit texte dans le champ, puis cliquer d’abord sur Enregistrer puis sur Sélectionner (l’ordre est important).
On revient alors sur la fenêtre « Evènement Naissance » et on voit que le petit appareil photo n’est plus « rouge ».
Si il y a des témoins, on peut en profiter pour les ajouter.
Fermer ensuite la fenêtre pour revenir à l’interface générale de l’Individu.
Cliquer sur Enregistrer pour prendre en compte les opérations précédentes.

En ouvrant l’onglet « Médias« , on peut voir les 2 médias que l’on a attaché à la fiche de Fernande (le livret et l’acte de naissance).
J’ai fait le choix d’ajouter ces médias sous la forme de « Fichier », si on avait choisi « image », l’acte apparaitrait dans la zone à droite de la liste des actes (un exemple est donné plus bas).
On remarquera au passage l’apparition de petites bulles vertes accrochées aux onglets, cela signifie que des actes sont attachés ou que des notes ont été ajoutées.

On peut ajouter d’autres médias comme des photographies, un permis de conduire ou autres à l’aide des boutons « média + » ou « Média – » pour retirer le média sélectionné.

L’acte naissance nous apprend pas mal de choses :
– Fernande est née le 25/07/1894 à 11h du matin, la déclaration est faite le 26/07/1894
– François POIRIER est cordonnier, âgé de 41 ans donc né vers 1853
– Armantine Léontine HENRY est Couturière, elle a 27 ans donc née vers 1867
– ils se sont mariés à Tours (ça on le sait)
– ils habitent 6 rue des Prêtres à Tours
– 2 témoins sont présents, Prosper GUY et Olivier BARRAULT dont on connait les âges/professions et adresses respectifs.

Ajouter des Notes et des Sources

Ouvrir l’onglet « Infos« . la page affiche deux rubriques (ou zones) : Notes et Sources.

Dans le précédent article, j’ai dit une petite bêtise, en fait les Notes et les Sources peuvent être exportés dans le GEDCOM (et pas uniquement les sources). On verra cela plus tard.

Dans Notes, on va y mettre tout ce que l’on veut : des idées de recherches aux AD, le résultats de relevés pouvant avoir un lien avec l’individu, etc.

Dans Sources, comme son nom l’indique, j’y mets tout ce qui se rapporte à l’individu en y adjoignant les permaliens quand ils existent ou toute information qui permettra de remonter à la source de l’information collectée. J’indique aussi les témoins voire quelquefois un extrait de l’acte. Chacun y mettra de son expérience.

Ajouter un ou plusieurs domiciles

Ouvrir l’onglet « Domiciles« . Pour une première entrée, les zones sont grisées.
Pour entrer un nouveau domicile, cliquer sur le signe « + » (croix verte) en bas de la fenêtre et les champs deviennent accessibles. On fera de même pour chaque nouvelle adresse.

Entrer toutes les informations possibles : date, rue, code postal, ville, des notes associées à ce domicile. Puis « Enregistrer« .
Nota personnelle : Il manquerait éventuellement dans cette fenêtre l’ajout possible de médias où l’on mettrait un plan cadastral, une photo de la maison.

Chose très intéressante, on peut lier le domicile à d’autres personnes pour cette même date. Pour cela, cliquer sur « Qui habite là ? » l’icône en bas à droite de la fenêtre.

Une fenêtre s’ouvre pour indiquer qui habite déjà à cette adresse. Pour ajouter d’autre(s) individu(s) cliquer sur « Affecter à un autre individu« .

Déjà, on sait que François POIRIER et Armantine Léontine HENRY ses parents habitent à la même adresse.
Dans la fenêtre « Index des noms », choisir François POIRIER et cliquer sur « Sélectionner« .

Confirmer la copie de cette adresse (i.e dans la fiche de François POIRIER).

On voit que François POIRIER a été ajouté à cette adresse.

On affecte dans la foulée l’habitation à Armantine Léontine HENRY.

Fermer la fenêtre. On revient à la fiche « Individu », dans l’onglet « Domiciles ».

Pour supprimer l’adresse courante (surlignée en bleu), cliquer sur la croix Rouge.
Les autres icônes sur la droite ne m’ont pas convaincu de leur utilité ou ne fonctionnent pas très bien, mis à part l’impression, ce qui n’est pas gravissime.

Le résumé des Actes et la Ligne de Vie

L’onglet « Actes » permet de faire le bilan des actes dont on a créé l’évènement, on voit effectivement que l’acte de mariage reste à trouver. On ne voit pas non plus l’acte de décès dans cette liste ce qui est normal car nous n’avons pas créé cet évènement.

L’onglet « Sa vie » reprend toutes les informations entrées pour dresser le chemin de vie de l’individu.
Une manière aussi de voir les actes qui sont « trouvés » ou ceux encore « à chercher ».

Complément sur l’onglet Identité

L’acte de naissance de Fernande POIRIER nous donne des informations intéressantes comme la profession de ses deux parents François et Armantine. On y apprend aussi qu’ils se sont mariés à Tours ce qui sera évidemment une bonne piste de recherches.

Dans ce complément, je vous propose de découvrir les icônes de la partie « évènements de sa vie« . Et nous allons entrer la profession de son père et de sa mère, respectivement Cordonnier et Couturière.
Aller sur la fiche de son père et cliquer sur le « P« . On pourra créer autant d’évènement de profession que l’on veut. A savoir qu’il n’y a pas de base des métiers et que l’on va enrichir nous-mêmes cette dernière au fil de nos découvertes.

La fenêtre « Evènement » qui s’ouvre ressemble à 100% aux autres fenêtres du même type, on remplit tous les champs que l’on peut, Fermer la fenêtre et Enregistrer.

Dans cette fenêtre « évènement », à côté de l’onglet « Notes évènements », il y a deux autres onglets : « Aperçu source » et « Détails & médias de la source ».
L’onglet qui est grisé ci-dessus devient actif dès que l’on entre dans l’onglet « Aperçu Source ».
J’avoue ne pas exploiter ces onglets et ne peux pas vous en dire en plus à part vous montrer ci-dessous ce qu’ils contiennent. Je pense que cela ressemble un petit peu aux dictionnaires et registres que l’on trouve sur Hérédis (voir le blog de @chroniques92 sur les sources). Faudra que je creuse cette chose.

Je ne vais pas décrire l’icône « D » pour Décès car il est similaire à celui de la naissance.

En cliquant sur le signe « + » des « évènements de sa vie », on va avoir accès à un certain nombre d’évènements pour compléter le chemin de vie.

Quand on ne trouve pas son bonheur, on utilise l’évènement Divers qui cache quelques surprises.
En effet, une fois l’évènement « Divers » ouvert, on peut le customiser à façon en remplaçant le mot « Divers » par « Varicelle » par exemple ou encore utiliser le menu déroulant qui propose une liste d’évènements pré-enregistrés.

En cliquant sur le bouton « Cartes« , on a accès aux points de repères de François POIRIER, on peut s’amuser un peu …
En double-cliquant sur la région qui nous intéresse, le portail « geonames » s’ouvre. Personnellement, je ne l’utilise pas et j’avoue que ça ne marche pas très bien ce module.

Je me suis permis d’entrer les deux frères de Fernande Poirier afin de montrer ce que cache l’icône « Fratrie« . On a accès à la fratrie de l’individu, en cliquant sur Sélectionner, on bascule sur sa fiche. Cette possibilité est utile pour naviguer dans une fratrie plutôt que de sélectionner la fratrie dans la fenêtre principale … cela revient presque au même.

Le bouton NAVIGUER

Ce bouton est vraiment très intéressant, il permet une navigation encore différente des précédentes options proposées. Pour bien apprécier cette fonction je suis allé cherché dans ma généalogie l’arbre un peu plus complet en prenant comme individu actif Armantine POIRIER (ma sosa 31, G5) la mère de Fernande.
On y voit donc son époux, François POIRIER, juste en dessous à gauche, et leurs trois enfants, en dessous à gauche.
Sur l’encart de François POIRIER, un petit carré portant le chiffre 3 indique le nombre d’enfants.
Les petits ronds verts indiquent les sosas et effectivement Fernande POIRIER en fait partie. Cette dernière a eu au moins 1 enfant, ma GM maternelle.
Dans l’encart relatif à Armantine :
– un bouton « Les actes » permet d’ouvrir la même fenêtre que le menu « Actes » de sa fiche.
– un bouton « W » permet d’ouvrir dans votre navigateur préféré la fenêtre Wikipédia de l’année de naissance de l’individu.
Nota : on reviendra un jour dans un article que je garde au chaud dans ma tête sur cette famille HENRY/ENRIT où j’ai découvert des histoires forts intéressantes… mais c’est une autre histoire 🙂

A droite de l’encart d’Armantine, on y trouve un résumé du nombre de collatéraux figurant dans mon arbre (oncles, frères, cousins, neveux, petits-enfants, conjoints et enfants). Par exemple, en cliquant sur « frères/Soeurs » on fait apparaître la liste de ces derniers et l’on peut sélectionner l’un deux pour continuer à naviguer.

Ajouter une photo d’identité

Pour ajouter une photo d’identité ou une signature, il va falloir ajouter un média cette fois-ci « image » et non « fichier » via l’onglet « Médias » de la fiche de l’individu.
Dans l’onglet « Médias« , cliquer sur « Média+« .
Dans la fenêtre « Bibliothèque multimédias…« , cliquer sur le bouton « + Image« .
Aller chercher l’image pour la charger dans la Bibliothèque, mettre le petit commentaire qui va bien, Enregistrer puis Sélectionner.
Ne pas oublier aussi ensuite de cliquer sur Enregistrer en bas de la fenêtre d’Ancestrologie.
On arrive au résultat suivant, où l’on voit l’image chargée.

Faire un clic droit sur le média nouvellement enregistré.
Puis cliquer sur « Définir comme photo d’identité« .
Enregistrer à nouveau pour valider cette sélection.

Revenir sur l’onglet « Identité » pour y voir le résultat final. Je viens juste d’attribuer la photo de Mata Hari à mon AGM maternelle 😉

Eh bien voilà ce tuto Ancestrologie #3 qui prend fin, j’ai essayé d’avoir un fil conducteur logique, c’est pas toujours évident de prendre du recul. Avec un peu d’habitude, tout devient fluide et vraiment rapide pour saisir des informations.

Je vous laisse digérer ce long article, qui donne déjà un bon aperçu de cette application freeware, avant de passer aux fonctions d’import/export de GEDCOM qui termineront ce cycle de 4 tutoriels sur Ancestrologie.

Enjoy !

Ancestrologie #1 : premiers pas , l’installation

Ancestrologie #2 : Interface et Création des fiches individuelles