Archives quotidiennes :

Loché-sur-Indrois : qui est le père de JARRY André ? Vers l’infini et au-delà …

Lors du #Généathème de Mai 2021, j’ai parlé de ma sosa 1011 Marie ROINGEARD (°1706) et de ses 4 mariages.
Dans la lancée de cet article, j’ai travaillé durant le mois de Juin son ascendance en parcourant les ressources mises à disposition par les Archives Départementales de l’Indre-et-Loire et plus particulièrement celles de Loché-sur-Indrois d’où est native son AGM paternelle, Jeanne JARRY (sosa 8089).
Parcourir les archives ? Oui mais pas que … je me suis aussi appuyé sur les ressources mises à disposition par Geneanet et un tout petit peu Filae, me permettant de croiser les sources trouvées. Jusque là pas de révolution en soi et je remercie l’excellent travail de recherche de M. Pascal Leroy et M. Frédéric Dauphin (sources citées) qui m’ont permis de remonter assez facilement à André JARRY (sosa 16178), compléter quelques collatéraux et proposer quelques ajouts/corrections.

Ascendance de Marie ROINGEARD (avant ce qui suis)

André JARRY est cité dans l’acte de naissance de Jeanne, l’archive permet de situer le baptême au 19/10/1611 :

« le xix ième jour dudit moys fut baptisé Jehanne fille d’André Jarry et de Chaterinne sa femme […] »

Ayant pas mal échangé par message sur Geneanet, la partie « fastoche » a laissé place au travail de petite souris afin de reconstituer, avec tous les actes trouvés, l’ascendance de Jeanne JARRY et de son père, ce qui donne quelque chose du genre :

Le premier problème rencontré c’est bien le déchiffrage des actes qui peuvent vite nous faire passer de longs moments de solitude et comme certains diraient « c’est le jeu ma pauvre Lucette ». On joue donc un peu au paléographe amateur et on fait appel aux « amis » notamment sur Twitter où il y a toujours de bonnes âmes prêtent à vous aider.
Typiquement, cet acte daté du 27/11/1593, clé de voûte de la recherche de l’ascendant d’André JARRY a posé la problématique du symbole situé avant et aprés « JARRY » (3ème ligne).

« Le 27 ieme jour dudit moys fus baptise Anne fille de Andre Verier et de Françoise sa femme le parain André filz de feu __? Jarry __nne? femme de Christofle Verier« .
un petit zoom

Ce symbole est l’abréviation de « Jehan » avant JARRY, et de Jehanne où le symbole est suivi de « nne » après JARRY.
Un grand merci à @stefieh37 qui a proposé Pierre et Perrine, ce qui me semblait le plus probable jusqu’à ce que @nicolaslawriw paléographe qui nous a gentiment corrigé avec « Jehan ». Comme quoi, la vérité était ailleurs 🙂
Je tiens à souligner l’aide de @PellePioche qui a eu le mérite d’essayer, et @DegenneMarie qui m’a gentiment conseillé de me rapprocher du groupe Facebook Paléographie (aide bénévole). Bon, je n’ai pas eu le temps de m’inscrire au groupe mais je le garde dans mes tablettes (donc ici !).

Tiens ! En rédigeant cet article je me rends compte que je n’ai pas utilisé GenScriber pour transcrire mon acte. Pour 3 lignes cela en valait-il la peine ?

Le deuxième problème de ce type de relevé « à la main » c’est qu’à un moment c’est pas super lisible quand on vient de noircir plusieurs pages de patronymes et que l’on veut construire les liens familiaux entre tous ces actes. Pour cela, nous avons plusieurs outils qui s’offrent à nous par exemple :

  • la bonne vieille feuille, le crayon et la gomme, ça marche très bien
  • Microsoft Visio pour tracer des organigrammes, mais il faut avoir la licence qui ne fait pas partie du package de base de cet éditeur
  • LucidChart , outil de collaboration en ligne permettant la création de diagramme et la visualisation de données, présenté par @chroniques92 dernièrement et qui semble vraiment très bien (promis je l’essayerais)
  • Draw.io , aussi outil en ligne que j’ai voulu éprouvé pour cet article
  • et bien d’autres encore : Dia, LibreOffice Draw, Gliffy …

Je ne vais pas faire un article typé 01Net sur les qualités de Draw.io mais il a des fonctionnalités appréciables comme :

  • Sauvegarder son travail en local ou sur un drive
  • Plusieurs formats de sauvegarde sont proposés dont le format propriétaire .drawio mais aussi .XML ou .SVG.
  • Possibilité aussi d’exporter en image JPG ou PNG
  • Truc sympa, à chaque objet, on peut créer un lien hypertexte, chaque case pourrait pointer sur le permalien de l’acte des archives ou son arbre sous Geneanet, Filae et consorts
  • …. et je pense que ses possibilités sont bien supérieures à ma capacité à tout comprendre 🙂

Pour la faire courte, je vous propose de voir ce que donne la mise en diagramme de la liste présentée précédemment.

Les traits doubles correspondent aux filiations (mariages et descendances), les flèches vertes sont les liens de « parrainage » qui m’ont permis de visualiser les interactions entre les individus et d’émettre l’hypothèse que André (les 2 cases rouge) et Pierre JARRY sont très probablement frères et donc fils de Jehan, l’ascendant recherché.
Pour une première prise en main et sans me mettre la pression, cela m’a pris environ 2 heures et j’y ai ajouté des petits repères de dates entre 1600 et 1700 afin d’aligner les actes un peu comme une frise chronologique (voir FriseChronos).
Tout en bas à droite, on voit Jean ROINGEARD (°13/05/1675 †03/06/1742) qui n’est autre que le père de Marie ROINGEARD.

Biensûr, je n’ai pas trouvé « l’entière » ascendance d’André JARRY mais j’ai franchi une étape. En ligne et disponible pour Loché-sur-Indrois (37), il me reste encore une cote disponible couvrant 1538 à 1583 et quelques 154 vues, pour les intimes 6NUM7/133/001. J’espère y trouver quelques pépites.

Chose bizarre, en 1594 j’ai trouvé le baptême d’un Jehan JARRY fils de Jehan. Ce dernier est il le père d’André (parrain en 1593 de la jeune Anne VERIER) et Pierre (le frère trouvé) ? un homonyme ? leur frère ?
Encore une énigme à lever ou le mystère restera entier pour la nuit des temps.

Pour terminer, un petit rappel géographique « à la Cassini ». Loché sur Indrois se situe à l’est de Loches et au sud de Montrésor dans l’actuel département d’Indre-et-Loire.

J’espère que cet article vous a plu, au final on voit qu’à tout problème il y a (presque toujours) une solution.

A bientôt !

Modifié le 03/07/2021 : mise à jour du diagramme